Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

Asana Vrikshasana, : la posture de l'arbre

Entre terre et ciel, l'équilibre

La posture de l'arbre, Vrikshasana, est un asana que l'on rencontre rapidement dans son cheminement yoga. Vrikshasana évoque évidemment l'équilibre, mais c'est finalement tout le travail qui va mener à cet équilibre qui est intéressant. Son symbolisme et les qualités d'esprit que cet asana sollicite en font un asana très intéressant à découvrir, à comprendre et à pratiquer. De plus, cette posture peut s'adapter au niveau de chacun afin que tous les pratiquants puissent profiter des bienfaits de la posture de l'arbre. Les postures d'équilibre peuvent être impressionnantes et susciter des craintes. Vrikshasana est un excellent point de départ pour se familiariser avec ces postures, car elle ne demande pas une grande prise de risque, tout en permettant de travailler et développer la connaissance de soi.

Le sens et le symbolisme de Vrikshasana

En sanskrit :

  • Vrik : arbre
  • Asana : posture

C'est assez rare, mais pour une fois la traduction est on ne peut plus simple. L'arbre est au cœur de nombreuses mythologies, mais aussi un symbole qui traverse toutes les religions. On retrouve l'arbre qui porte la pomme dans le jardin d'Eden, l'arbre votif ou le mythique arbre Yggdrasil, l'arbre monde, qui relieles neuf monde de la mythologie nordique. Chez les hindous, Ashvattha, l'arbre figue,  n'a ni début, ni fin : il est représenté avec les racines allant dans le ciel, c'est le brahman universel. Dans le yoga, l'arbre figure la connexion entre la terre et les cieux. Il est puissamment ancré au sol et aérien avec sa cime qui touche le ciel. L'asana Vrikshasana nous met face à notre réalité physique et spirituelle. On pourrait reprendre l'aphorisme « les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ».

La posture de l'arbre, Vrikshasana : symbolisme dans le yoga

 

On peut penser à ce poème de Pablo Neruda : « Cahiers de Temuco », qui pourrait traduire de façon métaphorique le sens de la posture de l'arbre.

“Être arbre. Un arbre ailé. Dénuder ses racines
Dans la terre puissante et les livrer au sol
Et quand, autour de nous, tout sera bien plus vaste,
Ouvrir en grand nos ailes et nous mettre à voler.”


L'arbre représente l'existence humaine. L'homme est lui aussi entre terre et ciel et sa vie est figurée par le cycle des saisons que vit l'arbre. La naissance au printemps, la jeunesse l'été, la maturité en automne et le déclin en hiver pour recommencer un nouveau cycle avec évidemment en filigrane l'idée de la résurrection puisque tout recommence au printemps.

La posture de l'arbre : un travail sur soi

Le pratiquant va quant à lui travailler sur son ancrage au sol et sur l’équilibre de son corps pour réussir à s'élever jusqu’au ciel et ainsi prendre conscience de sa dimension spirituelle. Pour parvenir à cela, il doit trouver le bon ancrage en prenant conscience de soi pour parvenir à tenir cet équilibre.
Au yoga, les asanas d’équilibre demandent d'écouter et de comprendre son corps. Il faut être capable de porter son poids au bon endroit, en tenant son alignement. Cela demande une grande concentration : il faut rester bien ancré dans le présent, sans laisser son esprit papillonner dans le ciel de ses préoccupations.

Comment reéaliser Vrikshasana  ?

Comment réaliser ?

La posture de l'arbre doit être visualisée en trois temps : Je m'ancre, je cherche mon équilibre, je m'élève et je reste immobile.

Pour commencer, on se met en Tadasana, la posture de la montagne. Il faut commencer à bien équilibrer son corps dans cet asana en respectant l'alignement du sommet de la tête jusqu'au bas de la colonne. Le bassin est parfaitement équilibré tout comme les jambes. Les pieds sont ancrés dans le sol. Pour bien maîtriser Vrikshasana, il est utile de bien réaliser Tadasana. Cela est logique, mais ce sont deux asanas qui racontent une histoire commune. Si l'équilibre de Tadasana, qui en réalité est plus complexe qu'il n'y paraît, n'est pas là, il sera difficile de le trouver en Vrikshasana.

  • Une fois dans la posture de la montagne, solide et souple sur vos appuis, essayez de vous agrandir en déployant bien votre colonne. Utilisez pranayama : agrandissez-vous sur les inspirations.
  • Fixez un point vers l'horizon, cela permet à votre cerveau d'avoir un point de référence pour s'équilibrer et utiliser le comme Urdhva Drishti, mais en regardant droit devant vous.
  • Toujours en tadasana, déplacéz le poids de la jambe qui va se lever vers le côté de la jambe d'appui qui restera lui ancré. C'est un instant totalement consacré à l'écoute de votre corps. Soyez en harmonie avec lui sans jugement.
  • Une fois l'équilibre trouvé, levez votre pied et placez-le sur votre jambe d'appui. L'endroit qui convient n'est pas celui de la photo de cet article, pas plus celui de votre professeur, mais celui où vous parvenez à tenir l'équilibre. Ce n'est pas un concours de celui qui mettra son pied le plus haut. Vous pouvez même placer votre pied afin que le bout du gros orteil puisse toucher le tapis de yoga.
  • Dans cette posture, veillez à rester bien étiré, la colonne bien déployée, comme si vous vouliez vous envoler et prenez soin de bien vous tenir ancré sur le sol. La tête est droite, regard au loin, les fesses sont serrées et les abdominaux sont contractés.
  • Une fois que vous avez réalisé la posture de l'arbre d'un côté, il faut le faire de l'autre.

Les bienfaits de la posture de l'arbre

  • Améliore la concentration et affermie le mental
  • Travaille et développe l’équilibre.
  • Favorise l'ancrage dans le présent.
  • Permet de renforcer son équilibre mental et physique, mais aussi émotionnel
  • Assouplis, renforce les muscles et les articulations : pieds, chevilles, genoux, cuisses, abdominaux.
  • Travaille sur l'ouverture des hanches
  • Équilibre et fluide la circulation sanguine et énergétique.