Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

La sobriété, c'est le yoga !

La sobriété, le chemin de l'éveil ?

Habituellement, le blog Évasion nous permet d'oublier la conjoncture pour aller plus en avant dans le vaste monde du yoga avec ses asanas, sa philosophie, ses légendes et ses croyances. Pourtant, nous pouvons aussi vous parler d'environnement, nous engager humblement avec des produits respectant ce dernier ou nous impliquer dans Octobre Rose, trouver des solutions yoga pour faire face aux douleurs du corps et de l'esprit dans un quotidien où le stress est une constante.
Le yoga n'est pas un déni du réel et encore moins une discipline hors-sol qui demande de se couper du monde dans une vie monastique. Le yoga se dissout dans le quotidien pour le rendre meilleur, plus lisible et offrir une boussole pour les beaux jours et ceux de tempête sans être une solution miracle : le yoga est un outil en tant que discipline et un chemin en tant que philosophie.
Aujourd'hui, l'humanité toute entière, même la partie la plus riche, connaît des pénuries, l'inflation et les conséquences du réchauffement climatique : finalement on craint de ne pas avoir assez, d'être dépossédé, déclassé...
Alors, un terme honni, souvent moqué, revient sur toutes les lèvres, mais il garde un goût amer, comme une menace, une punition, une contrition. Ce terme, c'est la sobriété.

Le yoga et la sobrieté


La sobriété est, en quelque sorte, un anachronisme dans une société où l'avoir et l'accumulation ont été érigés en veau d'or, durant si longtemps, qu'il est difficile d'imaginer un monde fondé sur d'autres valeurs quand bien même nous n'avons plus vraiment le choix. La sobriété énergétique nécessaire pour passer l'hiver nous rappelle à la responsabilité individuelle au sein d'un collectif. Autrement dit, en terme « yoga », la conscience de soi, libéré de l'ego, qui se fond dans le grand tout.
Pour nous qui pratiquons le yoga, la sobriété est au cœur de notre pratique en s’opposant à l’excès tout en épousant la mère de toutes les vertus du yoga : la modération.

Yoga : la sobriété par opposition à l’excès ?

Définition du dictionnaire de l'Académie française, 8e édition :

  •   Caractère de celui qui est sobre, modéré dans le boire et le manger. La sobriété est une condition de bonne santé.
  • Il s’emploie figurément et signifie réserve, retenue, modération. Il faut user de toutes choses avec sobriété. Il y a dans cette architecture une heureuse sobriété d’ornements. La sobriété du style.
  • Fig., d’après Saint Paul : il faut être sage avec sobriété, il faut garder une certaine modération, même dans les meilleures choses, de peur de les outrer.

La sobriété est souvent vécue, et subie, comme si elle était un carcan étouffant les passions et la liberté.
Pourtant, dans le yoga, le juste milieu, le chemin de l'équilibre, le doute, l'humilité et la nuance sont des valeurs qui nécessitent  la sobriété dans ses sentiments, ses jugements, sa pratique et dans la vie quotidienne.
Le yoga est une ode à la sobriété que cela soit en tant que discipline du corps, mais aussi en tant que pensée philosophique. En fait, la sobriété énergétique, sortie à regret de sa boite pour passer l'hiver, sera vite oubliée l'été venu. Pourtant, si on questionne cette sobriété en tant que pratiquant de yoga, on peut se rendre compte qu'elle peut être, pour ne pas dire qu'elle doit être, une solution pour vivre mieux, libéré et éveillé. Pour cela, il faut qu'elle soit un choix conscient même si, sans le savoir, vous l'utilisez dans votre routine yoga, sur le tapis et si vous avez adopté l'ayurveda dans votre quotidien. En étant consciente, elle n'est plus subie et donc elle devient, de facto, une valeur positive.

La sobriété dans le yoga

La sobriété dans le yoga

La sobriété est partout dans le yoga. Les asanas, de la préparation à la sortie de la posture, demandent de la sobriété : le mouvement dans le yoga n'est jamais excessif, pas démonstratif, il est efficace, fluide et dynamique. L’excès est à bannir, la force et la puissance sont proscrites, car elles sont la source des blessures et l'expression de cet ego qui veut plus, qui veut aller plus vite, qui veut se montrer. La compétition est totalement exclue, car le yoga demande de faire taire l'ego qui est considéré comme un obstacle pour progresser.
La sobriété dans le yoga, c'est aussi le contrôle de ses émotions et apprendre à se regarder sans jugement. Sur un tapis de yoga, on n'est pas moins, on n'est pas plus, on n'est pas en dessous, ni au-dessus, on s'applique à être et à se regarder sans jugement en étant ancré dans le présent. Une posture est réalisée dans l'instant et un pratiquant doit accepter qu'une séance soit plus difficile qu'une autre même s'il réalise les mêmes postures. On pourrait dire que l'humilité, c'est la sobriété de l'ego.
La sobriété, c'est le renoncement à toute forme d’excès pour soi-même et dans nos relations avec les autres. La sobriété, c'est aussi cette fameuse bienveillance qui permet de trouver un équilibre entre les injonctions de notre ego et la réalité de notre être. La sobriété est également présente dans la philosophie et  la spiritualité du Yoga comme dans le yoga Sutra de Patanjali.

 

Pourquoi la sobrieté dans le yoga ?

La sobriété : Un ingrédient sur le chemin  de l’éveil ?

Il n'a pas fallu attendre 2022 pour que la sobriété devienne une valeur cardinale. En réalité, elle a été travestie par ceux qui vivent de l’excès. On entend souvent Epicure  et le Carpe Diem d'Horace comme un appel à jouir sans entrave mais, pourtant, Épicure nous appelle à la tempérance et à la modération. Plusieurs millénaires après,  Epicure sert de justification  à l'ultra-individualisme et, disons-le, à une société de consommation dépourvue d’éthique : le poème «  Cueillez dès à présent les roses de la vie... » est devenu «  consommez les roses de la vie ». Voilà pourquoi la sobriété a été évacuée de ces philosophies qui, aujourd'hui, servent de slogans pour vendre et surtout acheter sans réfléchir...
Pourtant, la plupart des spiritualités et des philosophes considèrent la sobriété comme une condition sine qua none à la libération. Pour les religieux, c'est l'un des chemins qui mènent à Dieu, pour les philosophes, c'est un chemin vers l'ataraxie et pour Patanjali, c'est un chemin vers l'éveil.

La sobriété dans le yoga sutra

Yama est le premier pilier du Yoga Sūtra de Patañjali. A travers cinq observances, Patanjali indique le bon état d'esprit pour avancer sur le chemin de l'éveil. Pour ceux qui font du yoga, un moyen plutôt qu'un aboutissement, le Yoga Sutra est une sorte de guide ésotérique et philosophique.
Ahimsa est la non-violence envers les autres, mais aussi envers soi-même. Pour trouver l’équilibre, il faut être sobre en maîtrisant les pulsions de colère, de violence et de haine. Aujourd'hui, on entend souvent que la colère est légitime, mais on ne dit rarement qu'elle est la plus mauvaise des conseillères. La sobriété, c'est aussi apprendre à pondérer ses émotions pour ne pas en devenir la victime et ne pas tomber dans les excès d'une colère contre les autres et soi-même.
On trouve également Brahmacharya comme observance du Yama qui se résume dans cet aphorisme du Yoga Sutra : « L'être établi dans la modération gagne une bonne énergie de vie ». La modération à laquelle nous invite Brahmacharya concerne nos désirs qu'ils soient charnels ou matériels.  Brahmacharya permet de ne pas devenir l'esclave et dépendant de ses envies. Le « je veux » n'est plus un diktat ou une carotte qui nous fait courir tout au long de notre vie. Le désir doit s’épanouir dans la modération et échapper à l’excès qui finit par nous dévorer et nous faire souffrir parce qu'on n'est jamais à satiété, parce qu'on ne prend jamais le temps de profiter, autrement dit, de s'ancrer dans l'instant.
Aparigraha permet de se libérer du matérialisme. Avant de parvenir à cette transformation, nous pouvons commencer par chercher la sobriété en consommant moins mais mieux, en respectant une éthique sociale et environnementale.


Aujourd'hui, entendre que le terme « sobriété » est utilisé comme une solution crédible est un pas en avant. La sobriété, par opposition à l’excès, irrigue le yoga et votre pratique. Nous pourrions donc méditer sur la sobriété. Si la sobriété n'était pas un renoncement comme on nous l'explique, mais plutôt une libération ?