Découvrez nos idées cadeaux yoga pour Noël
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Découvrez nos idées cadeaux yoga pour Noël
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

Il était une fois Patañjali

Sur les pas d'une légende

Patañjali est un personnage essentiel dans la fondation du yoga. C'est lui qui a écrit, il y a plusieurs millénaires, le Yoga Sūtra . Ce texte fondateur du yoga décrit les huit angas du yoga. Ici, le terme yoga est holistique. Il faut appréhender le yoga de Patañjali comme une discipline à plusieurs branches où l'on retrouve les asanas, mais aussi la méditation et un profond travail sur soi pour atteindre l'éveil et la libération. Patañjali n'est pas un apôtre, un saint ou le dépositaire d'une révélation, mais plutôt celui qui a su recueillir l'ensemble d'un savoir qui lui était préexistant.

Patañjali : Un sage sans histoire

Écrire sur Patañjali, c'est se confronter à une question simple : a-t-il vraiment existé ?
Le pavé est dans la mare. Les historiens ont essayé de dater son œuvre, parce que l'on parle aussi d'une œuvre littéraire dont l'écho a traversé le temps et influencer toute une philosophie et peut-être même votre vie , et la fourchette est large, très large. Ils estiment que son œuvre majeure, le Yoga Sūtra, a été écrite entre 250 avant J-C et 400 après J-C.
Patañjali est souvent présenté comme celui qui a codifié le yoga. En réalité, Patañjali représente une école, darsana en sankrit. Sa description et son explication du Ashtanga ne viennent pas s'opposer aux autres, mais proposent une voie à emprunter. En Occident, c'est la voie la plus connue car elle fait des asanas un pilier fondamental de ce chemin. Objectivement, c'est la part du yoga qui s'intègre le plus facilement à notre pensée occidentale avec tous les travers que l'on peut constater. Les pratiquants qui voudront aller plus loin vont forcément lire les Yoga Sūtra et découvrir un chemin vers le ashtanga : yama, niyama, āsana, prāṇayāma, pratyāhāra, dhāraṇā, dhyāna et samādhi.

Patañjali : trois livres fondamentaux pour un seul homme ?

Patañjali est donc un cas d'école pour les historiens qui se demandent même si Patañjali n'est pas une lignée qui aurait compté 14 personnes. Les Yoga-Sūtra seraient peut-être l'œuvre de 14 sages et, finalement, pourquoi pas ? On ne bâtît pas des cathédrales en une vie. Dans une philosophie et une spiritualité où l'homme doit consumer son ego pour trouver le trésor de la libération, il n'est pas étonnant que Patañjali en tant qu' homme(s) ait souhaité disparaître derrière son œuvre. Le mystère s'épaissit puisqu'on lui attribue deux autres ouvrages majeurs de la culture indienne.

Patanjali : l'histoire de la legende de celui qui a ecrite les Yoga Sutra

 

Patañjali : grammairien et poète ?

En plus du Yoga Sūtra, il existe aussi un Patañjali grammairien qui aurait tout simplement jeté les bases de la grammaire indienne. Étonnamment, ou pas, on retrouve, dans sa vision grammaticale, son approche holistique dans le Mahābhāṣya. Ce n'est pas sans rappeler les mantras et le rôle du son qui est, dans l'hindouisme, à l'origine de l'univers. Le Mahābhāṣya reste une œuvre pour les initiés et un indispensable pour ceux qui veulent comprendre le sanskrit. À travers sa vision de la langue, on voit se dessiner la vision hindoue du monde. Il a, par ailleurs, écrit le Nataraja stotram qui est un hymne à Shiva. C'est un chant poétique qui a adoubé Patañjali comme patron des danseurs indiens.

Patañjali : la part de divinité

Si vous voyagez en Inde, vous verrez des statues de Patañjali assis en train de méditer. Il est vénéré en tant qu'incarnation du roi des serpents cosmiques mystiques, Ananta. Ananta représente l'infini, mais c'est aussi ce qui reste de l'univers précédant. Dans l'hindouisme, l'univers suit un cycle de vie, kalpa. Il est enfanté par le son Ohm et à la fin du cycle, prayala, il redevient un tout avant de se redéployer pour un nouveau cycle. Ananta est donc les restes de l'ancien kalpa et les fondements du nouveau. Il existe là et par de là le monde.


Patañjali :  l'une de ses légendes parmi d'autre

 Une jeune femme s'agenouille, les mains en coupe devant le soleil. Elle s'appelle Gonika et c'est une yogi. Elle souhaite avoir un fils et prie ardemment le soleil. Elle prend de l'eau qu'elle offre au soleil quand, soudainement, Shiva fait apparaître un petit serpent dans la coupe de ses mains. Petit à petit, le serpent grandit et prend forme humaine. Il pria Gonika de l’accepter comme fils. Ce fut le cas, et elle l'appela Patañjali :  en sanskrit "Pat", signifie « tomber » et "Añjali"  " les mains en coupe ».

 

Et si nous acceptions de savoir qu'on ne sait pas. Nous ne saurons jamais qui était Patañjali et il se pourrait même que c'est un homme de papier. C'est une légende. Légende vient du Latin legenda et signifie « ce qui doit être lue »..Alors; il faut lire le Yoga Sūtra que vous trouverez dans notre bibliothèque..