Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte pour les particuliers à partir de 90 €
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

Rencontre avec Dr Lionel Coudron

Yogathérapeute, Fondateur de l'institut de Yoga Thérapie

INTERVIEW DE LIONEL COUDRON, YOGATHERAPEUTE

Le Dr Lionel Coudron, est diplômé en nutrition, nutrithérapie, acupuncture, biologie, médecine du sport, psychothérapie EMDR. Il enseigne le yoga depuis plus de 40 ans. Il est co-fondateur de l’Association Médecine et Yoga, a été président de l’école de professeurs de la Fédération Française de Hatha Yoga de 2000 à 2004, et enseigne dans différentes écoles de professeurs de yoga. Il a fondé l’Institut de Yoga Thérapie et est également auteur de nombreux ouvrages de référence sur le yoga et la santé.

Qu’est ce que la yogathérapie ?

« La yogathérapie est l’utilisation spécifique des outils du yoga appliqués au domaine de la santé. Aussi bien pour la prévention que pour la prise en charge de patients souffrant de troubles.

La pratique des postures, des respirations, des différentes formes de méditation, de la relaxation associé au travail de prise de conscience (et prise de recul), permettent de développer les propres ressources de notre organisme pour ramener l’équilibre naturel perdu tant physique que mental.

Les exercices seront toujours les plus simples possibles. Il ne s’agit pas de faire des exercices extrêmes. Ils sont toujours accessibles au patient. Pour s’adapter au mieux, la yogathérapie dispose d’une cinquantaine d’exercices de base que le yogathérapeute apprend à maîtriser complètement.L’adaptation se fonde sur le ressenti du patient dans un échange permanent avec le yogathérapeute et ne se base jamais sur un catalogue ou des recettes.

L’association des méthodes traditionnelles et millénaires aux neurosciences et aux études scientifiques et médicales, a montré la validité de cette prise en charge globale dans de très nombreux domaines de la santé de la lombalgie chronique à l’anxiété en passant par les troubles métaboliques, respiratoires…

Elle s’adresse aux différentes facettes qui composent un individu qui forme un tout indissociable : le corps, les émotions, les pensées et croyances interagissent en permanence. Il est donc toujours possible d’agir par un de ces points pour permettre à tout l’organisme d’en bénéficier. 

Le patient, aidé par le yogathérapeute dans des séances individuelles ou en petits groupes rend le patient / élève de plus en plus autonome pour se prendre en charge par un travail régulier sur lui-même.

Le patient / élève est à chaque fois considéré dans sa singularité, son parcours, pour travailler systématiquement à partir de son ressenti, des ses pensées et de ce qu’il est d’unique. 

Il est important de noter que la yogathérapie n’est en aucun cas un substitut aux thérapies médicales modernes, mais est au contraire un ensemble d’outils complémentaires utilisable conjointement aux traitements médicaux.

Elle vise à développer la sérénité chez le patient qui rend alors encore plus efficace les prises en charge conventionnelles en les potentialisant.

La yogathérapie s’accompagne de nombreux conseils de vie pour renforcer les cinq piliers de la santé :

  • Hygiène des rythmes,
  • hygiène alimentaire,
  • développement des relations aux autres apaisées,
  • activité physique et enfin travail sur soi (émotionnel et spirituel). 

Bonjour Docteur, comment définirez-vous la yoga thérapie ?

"La Yogathérapie est indissociable du yoga, cela prend ses racines dans le yoga : c'est du yoga. Mais c'est peut-être aller à l’essentiel du yoga justement. C'est se débarrasser de tout ce qui est complexe pour proposer à des patients, des personnes qui sont en souffrance les outils les plus adaptés à leur cas pour pouvoir les aider."

Pourquoi ?

"Parce que l'objectif du yoga depuis toujours qui est déclaré, c'est arriver à aider les personnes à se libérer de leurs souffrances, des perturbations du mental pour atteindre une sérénité. Le yoga c'est l'arrêt des perturbations du mental pour atteindre cet état qui est nous même pour aller vers ce qui est vraiment. Nous, si on n’est pas dans cet état selon les textes de yoga sûtra, si on n'est pas dans cet état,  alors l’on est appelé par notre mal-être, nos émotions, par nos angoisses, par nos perturbations et on est loin de nous, on est déchiré et le yoga ça veut dire « réunir » « relier ».

Quelle est la particularité de ce yoga ?

"C'est d’aider la personne à aller à l'essentiel de ce qu’elle est, vers elle, pour retrouver plus de sérénité, plus d'apaisement et à partir de là, quand on est dans cet état, on a tous les bénéfices qu’on peut escompter, y compris par rapport aux pathologies ou à votre souffrance qui nous amène à cette consultation."

Comment exercez-vous cette thérapie sur vos patients ?

"D'abord on explique aux patients exactement ce qu’est la spécificité de ce yoga. C'est-à-dire de l'aider à développer ses ressources."

Quels sont les moyens ?

"Ce sont les mêmes moyens qu’en yoga, c'est du yoga c'est-à-dire c’est de la méditation, de la respiration, des postures, des prises de conscience de ce que l'on est et cela permet de transformer la personne mais en même temps en tant que yoga thérapeute, c'est aussi des conseils en terme d'hygiène de vie, alimentaire, nutritionnel parce que le yoga c'est un des aspects de la transformation de la personne, mais si vous faites du yoga et vous mangez n'importe comment, vous vous couchez à n'importe quelle heure, ça sert à rien.

Il y a aussi des conseils à prodiguer à nos patients, c'est normal. Il faut comprendre que c’est du yoga avec les mêmes outils plus quelques petites choses complémentaires. Le yoga est également évolutif depuis plus de      2 000 ans. Il y a 2 000 ans, le yoga n’était que de la méditation, au fil des siècles, on a rajouté des postures mais on est au XXI ème siècle avec des connaissances supplémentaires.

On s’aide de toutes les neurosciences, tous les acquis, dans notre pratique de yoga, on va aller évider ce qui est compliqué. Par exemple, pour des postures, on ne va pas faire des postures compliquées, une pratique simplifiée mais pas pour autant simpliste. Pourquoi faire plusieurs choses quand on ne peut en faire qu’une, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Lorsqu’une personne vient, on lui explique de quoi il s’agit puis on fait un contrat avec elle parce qu’il faut qu’elle pratique, il faut du temps, il faut de l’investissement.

Par exemple on ne peut pas faire du yoga juste en lisant un livre, ce n’est pas juste que des bonnes intentions donc il va falloir qu’on pratique. Le yoga va nous développer des moments de calme, des moments de paix et cela vers quoi il fait qu’on s’entraine.

Avec le patient, on voit son parcours, on détermine l’état dans lequel il est et on voit les exercices qui sont les plus adaptés en fonction de ses possibilités et de ses inconvénients. Au terme de cette consultation, on va lui proposer des exercices à faire chez lui et on va le suivre pour vérifier si il les fait bien.

La grande différence par rapport à un cours de yoga même un cours de yoga privé, on va toujours aller au coeur du ressenti de l’élève, c’est vraiment dans notre ressenti que les choses se jouent et se transforment.

On a vraiment besoin de savoir, si je fais une posture en ayant mal, si je fais une posture en étant pas bien, ça n’a pas d’intérêt…est ce qu’il a mal au ventre, à l’épaule, est ce qu’il a une oppression, est ce qu’il a une boule à la gorge, est ce qu’il a un noeud au ventre, est ce qu’il en a plein le dos …tout cela au cours de la séance, on a besoin de savoir où il en est car avec le yoga, on va aller chercher tout cela pour le transformer et les yogis diraient pour le faire circuler, pour lui donner un sentiment de fluidité, et on va sentir qu’on est sur la bonne voie car le yoga thérapeute pose la question à son patient : « comment vous sentez-vous ? » et le malade va répondre « je me sens pas bien par rapport à mon mal de ventre, ma chimiothérapie, à une situation … »

Ce sentiment de mal être se traduit dans notre corps par des tensions, des mâchoires serrées…Au fil de la séance le patient va évoluer vers un sentiment de fluidité, un corps qu’il réapprivoise, un corps avec lequel il renoue, il se sent bien dans son corps…"

*Crédit photo : Lionel Coudron

Nous vous laissons découvrir l’interview complète du Docteur Lionel Coudron via notre podcast.

Les livres du Docteur Coudron sont également en vente sur notre site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Achetez nos livres