Découvrez nos idées cadeaux yoga pour Noël
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Découvrez nos idées cadeaux yoga pour Noël
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

Les chiffres du yoga en 2021

La France plus yoga que jamais

Depuis que le monde a hiberné pour faire face à la pandémie, il s'est ouvert au yoga. L'hyper-activité et le diktat du faire ont été mis entre parenthèses, parfois avec douleur et difficulté comme tout ce qui est imposé. Une partie de la population mondiale a découvert que le corps enfermé pouvait être l'occasion d'ouvrir les ailes de son esprit. L'augmentation de la pratique du yoga est un fait préexistant à la pandémie, mais la découverte du yoga et de la méditation a été exponentielle. Intuitivement, nous avons pu le voir autour de nous, mais nous pouvons aujourd'hui nous baser sur une étude du Syndicat National des Professeurs de Yoga, le SNPY. Cette étude est particulièrement intéressante parce que c'est la première de cette ampleur, 20 000 participants, mais aussi parce qu'elle a intégré pas moins de 11 Fédérations de yoga. L'étude est volontairement tournée vers les pratiquants afin de mieux les connaître et comprendre l'évolution du yoga sur la dernière décennie. Afin d'avoir une vision sur l'ensemble des Français, un panel représentatif de la population a été lui aussi interrogé.

 

300 % de pratiquants de yoga en plus en 10 ans

Pratique du yoga en France : 300 % d'augmentation en 10 ans

Le chiffre paraît fou : en 10 ans, la population pratiquant le yoga a augmenté de 300 %. Sur les trois dernières années, 10,7 millions de Français ont pratiqué au moins une fois le yoga. On peut penser que c'est l'écume, les pratiquants qui profitent, à raison, de cours d'initiations, mais qui pour des raisons qui leur sont propres ne vont pas aller plus loin. Et bien pas du tout : cette étude nous éclaire sur la discipline des pratiquants, qui pour les ¾ d'entre eux,  font du yoga deux fois au minimum par mois tandis que la moitié ont une pratique hebdomadaire. La conclusion est simple : le yoga n'est pas une passade, mais une discipline récurrente.

La pandémie booste la découverte du yoga

Ce n'est pas une surprise. Il suffisait de lire la presse mainstream ou simplement de mettre le JT durant le confinement pour voir le yoga vendu à toutes les sauces. Il est vrai que c'est un petit arrachement de voir notre discipline passer du bouche-à-oreille à une tendance pour presque devenir aujourd'hui un fait de société. Le yoga appartient à l'humanité depuis quelques millénaires quand Patañjali a compilé ce savoir dans des textes devenus sacrés aujourd'hui. Il faut donc savoir le partager même si parfois, on peut avoir l'impression qu'il est maltraité... La pandémie a été un moment d'initiation puisque quasiment trois millions des pratiquants actuelles ont commencé le yoga durant le confinement.

Le yoga en ligne : la tendance post Covid

Le yoga se digitalise

Le yoga a conquis la toile et beaucoup de pratiquants ont débuté le yoga seuls avec des vidéos ou des cours en live. Cette façon de pratiquer a quelque peu secoué les habitués et les professeurs qui pouvaient voir d'un côté les avantages et de l'autre les inconvénients. Les avantages du digital, c'est une ouverture au plus grand nombre tandis que les inconvénients sont intrinsèques à la nature du yoga qui est aussi une rencontre entre celui qui apprend et celui qui a la connaissance des asanas. Inévitablement, corriger la posture du corps est difficile par écran interposé. Les cours de yoga en ligne ne vont pas disparaître puisque près de 40 % des professeurs de yoga déclarent vouloir consacrer une partie de leurs temps d'enseignements à des cours de yoga en ligne. On peut penser que le yoga en ligne sera utilisé comme un outil de découverte et de perfectionnement pour des élèves maîtrisant déjà les postures. Il est improbable qu'un pratiquant de yoga voulant progresser ne découvre pas rapidement les limites des cours de yoga digitalisés. C'est un peu comme sur un site de rencontre, l'amour a besoin de respirer le même air pour se développer. Les professeurs de yoga et les élèves ne sont pas rétifs au digital, mais il est doit être utilisé comme un outil sans être une fin en soi.

Les hommes pratiquent plus le yoga

Le yoga reste encore largement pratiqué par les femmes, mais les hommes commencent à s'y faire une place puisqu'ils représentent un peu plus 30 % des pratiquants tandis que leur pratique est régulière avec une moyenne d'une fois par semaine.

Des professeurs passionnés

Presque 80 % des professeurs ayant répondu à l'étude ne vivent pas de leurs enseignements et pour 55 % d'entre eux, c'est un choix délibéré. Le yoga est une passion pour 99 %  des sondés et on aimerait savoir ce qu'ont répondu le % restant !