Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

C'est quoi une eau de qualité ?

Comment purifier son eau ?

Quelles sont les critères d’une eau de qualité ?  Devons-nous avoir peur de l’eau que nous buvons ?

Une eau favorable à la santé c’est une eau pure, très légèrement acide (un pH entre 6.5 et 7), faiblement minéralisée (inférieure à 300 mg par litre), non oxydante ou réductrice et vivante. Elle est également chimiquement pure, débarrassée de tous résidus toxiques et de tous xénobiotiques.Une eau potable n’est pas forcément pure. La notion d’eau potable est une notion juridique qui répond à des exigences sanitaires qui varient d’un pays à l’autre. C’est une eau qui ne doit présenter aucun danger pour la santé : ne pas contenir de substances toxiques à un niveau élevé capables de provoquer des risques d’intoxication, qui ne contient pas de micro-organismes pathogènes pouvant transmettre des maladies, etc. La potabilité est, donc, un critère minimal : ce n’est pas parce qu’une eau est dite potable quelle est la plus favorable pour notre santé.

De nombreuses recherches relèvent en effet que les normes actuelles ne prennent pas encore en compte certains polluants émergeant comme :

  • Les perturbateurs endocriniens
  • Les résidus de médicaments
  • Les plastiques
  • Les produits phytosanitaires non biodégradables (lessives),
  • Les nanoparticules,
  • Les insecticides
  • Les fongicides,
  • Les pesticides
  • Les métaux lourds
  • Les produits chimiques (chlore dans l’eau du réseau notamment),  
  • Les produits de dégradations des molécules chimiques.

L’effet cocktail est dû à la présence de plusieurs polluants susceptibles d’interagir, mais aussi de la présence de bactéries non pathogènes mais porteuses de gènes d’antibiorésistance. Toutes les eaux semblent à un moment ou à un autre concernées : les eaux du réseau, les eaux de pluie, les eaux de sources, les eaux en bouteilles, les eaux de puits de forage… (Source Natur'Eau Quant – Prof. Marc Henry)°.

La pollution de l'eau

L'eau et les autres pollutions

La problématique des pollutions électro-magnétiques, sonores, de la mémoire des influences toxiques… reste entière.
L’eau à la capacité de se structurer différemment en fonction d’informations, de forces magnétiques, sonores, de nos émotions, d’influences extérieures.  En se structurant différemment, ses propriétés se modifient.
Dans ce contexte, quid de l’incidence des antennes relais sur les châteaux d’eau ? Des téléphones portables ? De la pollution sonore? De nos pensées négatives², etc. sur la qualité de l’eau que nous buvons ? Les travaux du physicien W Ludwig ont mis par exemple en perspective qu’une fréquence spécifique liée à certains métaux toxiques était encore présente dans de l’eau après distillation et qu’elle possédait encore des propriétés néfastes de ces métaux.

Les idfférentes sources de pollution de l'eau

Qu'est-ce que c'est une eau favorable à la santé ?

Une eau favorable à la santé est légèrement acide c’est à dire avec un PH de 6.5-7), réductrice (un rH2 potentiel d’oxyde réduction entre 21 et 28) , à forte résistivité (c’est à dire faiblement minéralisée).. Parmi les eaux répondant le mieux à ces critères, on trouve notamment les eaux Mont Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm.

Une eau favorable à la santé, c’est, également, une eau vivante, dynamisée. Une eau dynamisée est produite par les mouvements que l’eau suit dans la nature, les mouvements en forme de vortex (spirales, tourbillons), informée par des radiations électromagnétiques spécifiques. C’est une eau immédiatement bio-compatible sur le plan vibratoire avec un organisme vivant.Toutes les eaux de consommation ne remplissent pas ces critères.

L'absence de prise en compte de certains critères de qualité de l’eau dans les études et le manque d’observations à long terme ne permettent pas de faire aujourd'hui de lien directe  entre l’eau consommée et la santé. Cependant, de nombreux indices évoquent que ce lien pourrait être important.

Comment faire concrètement ?

Si l’eau du réseau et du robinet, est moins polluée en termes de résidus plastiques, plus éco responsable elle n’est pas optimale pour la santé: pesticides, nitrates, chlore, aluminium  et largages des canalisations : des traces de plombs, de cuivres, de nickels, et des traces médicaments ont été relevées.
Les eaux minérales ne sont pas épargnées, avec la présence dans certaines de perturbateurs endocriniens et de microplastiques , ni les eaux de pluies ou même certaines eaux à la source.

C'est quoi une eua bonne pour la santé ?

Quelque pistes non exhaustives pour purifier son eau

Cette grande diversité de méthodes faisant l’objet d’informations souvent promotionnelle pour des dispositifs payants et de louanges fondées sur des croyances, sans évaluations indépendantes de leur performance, il appartient à chacun de faire la démarche de trouver ce qui lui convient.

La première étape est de purifier l’eau :

Plusieurs procédés existent, par exemple :

  •  L'osmose inverse qui élimine presque 98 % des polluants connus qu'ils soient physiques, chimiques ou biologiques. Pensez à reminéraliser l’eau avec une goutte de citron, un grain de sel de l’Himalaya, du sérum Quinton, etc. et dans un idéal écologique réutilise l’eau rejetée (lavage, arrosage, chasse d’eau…)
  • Un filtre à charbon actif qui assure une filtration de bonne qualité des métaux toxiques lourds, pesticides, résidus de médicaments, par contre les nitrates et les virus sont difficilement retenus
  •  Les UV qui détruisent les bactéries et les virus mais qui oxydent l’eau : le rH2 est trop élevé.
  •  La distillation élimine les minéraux, les substances thermosensible et non volatiles, mais elle est énergivore et compliquée.
  •  Le déchlorinateur qui enlève seulement le chlore…
     

La seconde étape, dynamiser, informer :

il faut ensuite la dynamiser et la revitaliser :

  • Par les ondes électromagnétiques naturelles  (procédé de Marcel Violet)
  • Par un vortex mécanique ou manuel (idéalement dépourvu d’alimentation électrique (procédé de Viktor Schauberger)
  • Par des infra-rouges : céramiques informées, de la roche, des cristaux par les mains
  • Les ondes de forme: géométrie sacrée : Fleur de vie, Infini, l’Oeuf, Phi…)
  • La musique, les sons, le chant,
  • La lumière, le soleil, la lune, les couleurs…
  • Le magnétisme, des messages d’amour, de gratitude présentés à l’eau….

Nous sommes dans ce domaine dans la subjectivité. Si les effets ne peuvent être démontrés, il est tout autant impossible de prouver qu’il n’y en a pas. C’est à chacun de voir, selon sa sensibilité et ses convictions.

conteant pour garder une eau pure

Les contenants qui préservent la qualité de l’eau :

Idéalement, un récipient opaque, de forme arrondie, en verre sans plomb, en céramique sans émail, dans un plastique stable qui ne transmet pas ou peu de particules à l’eau (polypropylène (opaque), polyéthylène basse densité (opaque).

Les références

  1. https://marchenry.org
  2. La pensée influence l’eau Jacques Colin Au-delà de l’eau

Par Christine Baldacchino, spécialiste de Médecine Traditionnelle Chinoise et Nutrition Santé