Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

Le yoga contre la déprime de l’automne

Asana et praanyama, vos outils contre la déprime


Il pleut dans mon cœur
Comme il pleut dans la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Est-ce que Verlaine nous parlait déjà de la déprime saisonnale qui nous atteint peu à peu, s'amplifiant avec le déclin des jours et le changement d'heure qui vient rajouter une couche supplémentaire à la morosité ambiante. La déprime n'est pas loin, le moral a tendance à filer dans les chaussettes et on a l'impression, tel Atlas, de porter le monde sur le dos. Cette dépression est largement documentée par les spécialistes, elle porte même un nom : la déprime saisonnière qui ne doit pas être confondue avec le trouble affectif saisonnier, le TAF, qui lui décrit une dépression en bonne et due forme.
Ce n'est pas un sujet léger mais très sérieux qu'il ne faut pas confondre avec ce vague à l’âme que nous pouvons tous connaître à l'arrivée de l’automne et tout au long de l'hiver. Ce dernier est moins grave qu'une dépression, mais il faut aussi le prendre en considération.
Avant de vous proposer quelques solutions yoga pour passer cette période d'acclimatation le mieux possible, nous allons essayer de comprendre d'où vient cette déprime.

Pourquoi cette déprime saisonnière ?

Pourquoi cette déprime saisonnière ?

Si les scientifiques ne parviennent pas à trouver une cause unique, ils s'accordent sur le rôle de l’absence de lumière. Cette dernière joue un rôle ô combien important pour notre corps et notre esprit. En 1982, les chercheurs du National Institute of Mental Health au USA ont démontré l'existence de ce trouble qui, aujourd’hui, encore, est souvent mis de côté par la population car il est passager. Comme souvent, malheureusement, «  on attend que cela passe ». La lumière joue, entre autres, sur notre moral, notre capacité de concentration, la qualité de notre sommeil et nous permet tout simplement de réguler notre énergie.
L'automne et l'hiver sont moins ensoleillés, même si le dérèglement climatique pourrait venir chambouler cette certitude. Il faut rajouter le changement d'heure qui fait que certains d'entre nous vont partir au travail le matin dans l'obscurité et rentrer la nuit chez eux.
Le corps et l'esprit doivent s'acclimater à cette nouvelle réalité : le coup de blues de l'hiver est finalement logique, on pourrait dire que notre horlogerie biologique se remet à l'heure avec plus ou moins de difficultés.

Si cet état de déprime dure plus de deux semaines, il est nécessaire de consulter rapidement votre médecin qui saura vous orienter. Le yoga et la méditation peuvent vous aider, mais ils restent des compléments dans une situation de dépression. Pour la petite déprime passagère, le coup de moins bien ou le blues des feuilles d’automne, voici quelques idées pour aller mieux et peut-être trouver votre lumière intérieure, le temps que la nature se repose avant le printemps...

La posture de l'arbre contre la déprime
Asanas contre la déprime : l'enfant et l'arbre

Pour lutter contre la déprime, il faut savoir lâcher prise et vider son mental du négatif, mais on peut également travailler son ancrage dans le présent. Voici deux postures qui vont permettre aux débutants comme aux yogis confirmés de trouver la paix sur leur tapis de yoga. Cet apaisement, ce retour à l'instant, est un excellent antidépresseurs à consommer sans modération. Précisons que vous trouverez de nombreux autres asanas capables de vous accompagner dans cette déprime passagère.

Balasana, la posture de l'enfant, est à la fois simple et généreuse dans ses bienfaits. Dans le cadre du mental, cette posture permet de combattre le stress et d'apaiser l'activité cérébrale. Pendant cette posture, on revient à soi et on oublie le monde autour. Découvrez comment réaliser Balasana, ici.

Vrikshasana permet de s'enraciner et de retrouver les bienfaits de l'ancrage dans le présent. La posture de l'arbre, c'est un ancrage aérien. Elle vous relie à la terre tandis que vos bras vont s’étirer vers le ciel. Cette posture permet de s'ancrer dans le présent comme toutes les postures de yoga qui demandent de trouver l'équilibre. Logiquement, un cerveau concentré sur son équilibre oublie de ressasser son mal-être et les maux du quotidien.

Pourquoi cette déprime saisonnière ?
Le pranayama : quand la respiration apaise

De nombreuses études ont démontré les effets de la respiration yogi sur le stress et les états dépressifs. L’apaisement est pratiquement instantané. L'esprit se focalise sur la respiration qui, elle, va se faire par les narines. Rien que le fait de suivre ses inspirations et ses expirations en essayant de les ralentir permet de calmer le rythme cardiaque et l'agitation cérébrale. L'avantage des exercices de pranayama, c'est qu’ils sont accessibles à tout le monde et qu'ils peuvent se faire partout, sauf, contre exemple, le pranayama du lion qui pourrait surprendre vos voisins dans les transports en commun.


Nâdî shodhana pranayama, plus connue sous le nom de respiration alternée, est un puissant allié pour retrouver le calme et la sérénité. Ce pranayama est celui de la douceur, du temps que l'on prend pour soi. Inspiration et expiration sont longues, équilibrées et douces comme une caresse intérieure.
Sa capacité d’apaisement est puissante. Ce pranayama est conseillé avant la méditation mais aussi avant le coucher.