Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
Chin Mudra la marque 100% française au service du Yoga
Livraison offerte dès 80 € d'achat avec Mondial Relay
La boutique spécialisée pour le yoga, faites confiance à Chin Mudra
Nos catégories Yoga

La Posture de l'enfant : Balasana

L'asana du retour à soi et du lâcher-prise

La posture de l'enfant n'est pas la plus photogénique, la plus impressionnante, la plus démonstrative. Balasana est bien plus importante que cela. Si vous lisez ces lignes, c'est que vous n'êtes pas rebuté par son apparente facilité, ni aveuglé par l'ego qui vous susurre «Je la connais. Je sais ». Balasana est un asana essentiel dans la pratique du yoga, car il permet de lâcher prise, de se retrouver et d'oublier le monde-là autour pour se déconecter de l'exterieur tout en reconnectant à soi.  Pour les curieux, pour ne pas dire les sceptiques, c'est l'une des postures les plus efficaces pour peu qu'ils puissent se relâcher, non pas vers l'extérieur, mais vers leur intérieur. La posture de l'enfant est aussi appelée posture du Cygne, peut-être pour sa majesté. Si vous voulez tout savoir sur la posture de l'enfant, vous êtes au bon endroit !

Balasana : une posture pas aussi simple qu'il ny parait

Il était une fois Balasana

En sanskrit, Balasana se découpe en deux mots :

  • Bala : Enfant
  • Asana : Posture

La traduction la plus fidèle est donc bien la posture de l'enfant. La première fois qu'elle est décrite, c'est au début du XXème siècle. Pourtant, le symbolisme de l'enfant est très important dans l'hindouisme. Les sages se conduisent comme des enfants. L'enfant innocent, curieux, libéré des mythes et des dogmes à la recherche du vrai et de la réalité dont jamais il ne préjuge. On retrouve cette symbolique chez Nietzsche qui fait de l'enfance le stade suprême de la sagesse et qui appelle les lions à se transformer en enfant dans son allégorie des '' Des trois métamorphoses." :

 "L'enfant est innocence et oubli, un nouveau commencement et un jeu, une roue qui roule sur elle-même, un premier mouvement, un "oui" sacré."

On retrouve la même importance de l'enfant dans la bible :

"Matthieu 19:14 - Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent."

Balsana, c'est le retour à l'enfant originel, celui dont les philosophes et les religieux parlent, pas l'enfant roi, capricieux et égocentrique de l'Occident. C'est aussi le réconfort, l'abandon à soi. Cette posture peut évoquer la position fœtale qui évoque la sécurité absolue. Elle est ainsi une reconnexion à soi-même qu'il ne faut pas confondre avec le repli sur soi-même.

 

comment réaliser la posture de l'enfant

Comment faire la posture de l'enfant ?


On peut la croire d'une facilité déconcertante.... Elle peut l'être si vous avez quelques années de yoga derrière vous avec un dos bien aligné, des articulations souples, notamment au niveau des genoux et les muscles profonds du ventre bien développés. Pour les autres, il est possible que certains accessoires de yoga vous soient d'une grande aide.

Les outils pour réaliser Balasana en douceur et sans douleur :

La posture de l'enfant n'est pas si simple et les apprentis yogis vont peut-être découvrir des difficultés inattendues et des douleurs inconnues.

Pour les accessoires de yoga pour Balasana, nous vous conseillons :

  • Un tapis de yoga assez épais et confortable pour éviter de se faire mal aux genoux.
  • Une brique de yoga pour ceux qui n'arrivent pas à toucher le sol avec le front
  • Un cousin de méditation comme un bolster pour mettre entre les cuisses et les mollets si vous n'arrivez pas à vous asseoir sur vos talons.


Entrer dans la posture de l'enfant :

Il y a deux possibilités pour entrer dans cette posture qui se réalise sans enchainement.


La plus habituelle :

  • Mettez-vous à genoux sur votre tapis avec les fesses touchant vos talons.
  • La distance entre vos genoux est plus ou moins celle de la largeur de vos hanches.
  • Prenez une grande inspiration et glissez vos mains vers l'avant.
  • Doucement, votre dos s'allonge vers l'avant et mécaniquement votre fessier se positionne en arrière au-dessus de vos talons. Votre ventre doit se coller à vos cuisses.
  • Votre front touche le sol.
  • Vos bras sont en arriere et entourent votre buste avec les coudes pointant le ciel.
  • Les mains sont tendues paumes vers le ciel.

Vairante balasana avec les mains vers l'arrierre
La variante :

  • Dans cette technique, mettez-vous à quatre pattes sur votre tapis.
  • Pousser sur vos mains. Vos fesses vont partir s’asseoir sur vos talons, naturellement votre buste va se coller à vos genoux et votre front ira toucher le sol.
  • Vos mains sont étirées vers l'avant paume contre votre tapis.

La difference entre ces deux versions est surtout la position des bras et des mains. Les bras vers l'avant permettent de plus travailler sur les épaules par exemple.

Une fois dans la posture, il faut utiliser la respiration abdominale durant trente secondes pour les débutants et puis à peu, vous pourrez rester quelques minutes en Balasana.

Avertissement :

On vous le dit à chaque fois, mais on tient à vous alors on le répète inlassablement ; dans le yoga, on ne force jamais.

Balasana est une posture de relaxation et de lâcher prise. Si vous tirez sur vos cervicales pour toucher le sol du front, si vous forcez pour toucher les talons, vous risquez de vous faire mal et vous passerez à côté de tous les bienfaits de cette posture. N'hésitez pas à utiliser des accessoires de yoga, mais si vous en avez pas, un bon dico peut remplacer la brique et une couverture pliée peut faire office de zafu.

Cet asana est vivement déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes souffrant des genoux ou venant d'être opérés.

Les bienfaits de la posture de l'enfant :

  • Étire le dos, les épaules, la nuque et les chevilles.
  • Libère les tensions dorsales et abdominales.
  • Favorise et stimule la digestion.
  • Combat le stress et la fatigue.
  • Calme l'activité cérébrale.